eSudoe

Interreg Sudoe - Accueil

Résultats prévus du programme Interreg Sudoe

Les premiers résultats du programme Interreg Sudoe ne seront connus que lorsque les premiers projets programmés auront terminé leurs activités.

Le programme de coopération établit une série d’objectifs et réalisations qui ont pour but ultime l'amélioration de la qualité de vie des citoyens dans les régions du Sud-ouest de l'Europe.

Concrètement, le programme Interreg Sudoe visera à développer la compétitivité et le développement durable, en constatant que c’est dans ces secteurs que la coopération transnationale a un plus grand impact.

Qui sort gagnant avec le programme Interreg Sudoe ?

  • Tous les citoyens, qui bénéficieront d’un plus haut niveau de bien-être avec une économie plus développée, une plus grande efficience énergétique dans les bâtiments, une plus grande protection contre les risques naturels et une valorisation de son patrimoine naturel et culturel.
  • Les PME, qui verront augmentés leurs bénéfices grâce à l'investissement en R&D+i, les initiatives de développement entrepreneurial et les services d'internationalisation.
  • Les chercheurs et les administrations publiques, qui auront accès à de nouvelles connaissances et ressources en collaborant avec des chercheurs et des administrations d'autres pays et régions.

Quels sont les indicateurs qui démontreront que les objectifs ont été accomplis ?

  • Participation de 300 entreprises et de 300 centres de recherche dans des projets de recherche transfrontaliers, transnationaux ou interrégionaux.
  • Création ou appui de 33 services de développement patronal.
  • 1.100 entreprises profiteront d'un appui financier et 1.100 entreprises recevront un appui non financier.
  • Création ou appui de 22 services d'internationalisation.
  • Développement de 12 actions pilotes et de stratégies, ainsi que 20 outils et services, pour l'amélioration de l'efficience énergétique des bâtiments.
  • 13,5 millions de personnes profiteront des mesures transnationales de protection contre les risques naturels.
  • Développement de 12 stratégies ou plans d'action transnationaux pour la prévention et la gestion de risques.
  • Appui et valorisation de 50 sites naturels, en les inscrivant dans des processus de gestion de développement durable ou de préservation de l'environnement et d'atténuation de l'impact des activités humaines.