Interreg Sudoe - Programme Interreg Sudoe

Actualités Sudoe

GREEN WEEK: 6 mesures pour vivre “en vert”

Comme chaque année, la Direction Générale de l’Environnement de la Commission européenne nous rappelle l’importance de protéger notre environnement en organisant la « Green Week » ou « Semaine verte ».

Le rapport environnemental de la Commission

Ce mois d’avril, la Commission européenne a publié le « Environmental Implementation Review », une série de rapports sur l’état de l’art des lois environnementales en Europe. Le but de ce texte est d’illustrer les situations environnementales des différents Etats membres, identifier quelles sont les principales difficultés à l’heure de mettre en marche les mesures environnementales et apporter des recommandations et de l’aide aux Etats qui en ont besoin. Ce rapport est le fruit d’un processus constant d’analyse, dialogue et coopération, s’appuyant pour cela sur les rapports nationaux biannuels et dialogues structurés avec chaque pays. (+ information )

Une Green Week pour une meilleure application de la législation environnementale.

Cette année, la Green Week portera sur ce rapport. L’objectif de ce grand évènement annuel, composé non seulement de conférences à Bruxelles mais aussi d’évènements sur le terrain, sera de mobiliser la réflexion sur le document afin d’approfondir les mesures à prendre pour faciliter l’application des lois environnementales. Ainsi, l’idée est d’apporter des réponses à des questions comme « en quelle mesure les lois environmentales bénèficient-elles les citoyens », « en quoi consiste une mise en œuvre fructueuse des lois ? quels sont les secteurs les plus problématiques ? Comment donner plus de voix aux citoyens ? etc. Par ailleurs, des expositions sur les initiatives et groupes de reflexion sur l’environement seront organisées parmi lesquelles une exposition à laquelle participera Interreg Sudoe aux côtés des autres programmes Interreg transnationaux (+ information). Vous pouvez consulter le programme complet ici.

Interreg Sudoe : 6 mesures pour être plus verts

Le programme Interreg Sudoe finance des projets pour la protection de l’environement et des ressources naturelles. En effet, près de 20% du budget actuel du programme est destiné au financement d’initiatives vertes.

1 Parions sur l’éducation verte

Les enfants et les jeunes sont les piliers du futur et pour cela, la sensibilisation aux problématiques environnementales reste clé. Dans cette optique, nous comptons sur le projet ClimACT (http://www.climact.net/), un projet qui enseigne l’importance de préserver l’environnement et la transition vers une économie faible en carbone. Combinant l’amélioration de l’efficacité énergétique des centres scolaires et les activités formatives, ClimACT travaille pour un futur plus vert.

 

2 Prévenons les catastrophes environnementales

En 2017, le taux d’incendies forestiers a augmenté de 200% dans le sud-ouest européen, devenant un véritable fléau pour nos territoires. C’est dans ce contexte que s’inscrit PLURIFOR ((https://plurifor.efi.int/), un projet qui mitige les effets des incendies au travers de la création et amélioration des plans de gestion. Parmi les initiatives développées par le projet, l’application SILVALERT qui permet d’informer les autorités, en temps réel, des risques sur les territoires en envoyant une photo.

3 Dépolluons nos terres

Saviez-vous que plus de 3000000 d’espaces européens sont pollués par une activité industrielle ? Mais SOIL TAKE CARE ((http://soiltakecare.eu/) apporte une solution : des dispositifs et méthodologies qui permettent de diagnostiquer de manière rapide et économique la pollution par métaux et hydrocarbures dans les pays du sud-ouest de l’Europe. Ainsi le projet nous apporte des informations sur les zones à risques, en identifiant les points forts et points faibles des communautés qui font face à la pollution et en permettant l’adaptation des actions.

4. Conservons notre biodiversité

Les prairies de fauche sont en train de disparaître en Europe et avec elles, une grande biodiversité associée. La cause principale ? les changements dans la gestion du territoire : une plus grande production intensive dans les zones où l’accès est facile, et au contraire, l’abandon des zones de montagne ou humides à ce qu’il faut ajouter la pression urbanistique dans les parcelles proches des centres urbains. Le projet SOS PRADERAS (https://www.sospraderas.eu/) vise à récupérer tout le savoir traditionnel en rapport avec les prairies de fauche en l’associant aux outils desquels nous disposons dans l’actualité pour favoriser la conservation et accroitre la superficie des prairies de fauche d’au moins 10 espaces naturels du sud-ouest européen.

 

5   Produisons sans polluer

Les systèmes de production génèrent une grande quantité de résidus qu’il faut gérer pour éviter qu’ils affectent notre écosystème. Dans ce sens, WETWINE (http://wetwine.eu/) traite les résidus de l’industrie viticole lors de la production de vins et promeut l’utilisation rationnelle de fertilisants en se basant sur le développement d’une expérience pilote innovante : la digestion anaérobique dans l’usage de zones humides. En recyclant et réutilisant, le projet permet de diminuer d’un 90% l’impact de la production viticole sur le patrimoine naturel.

 

6   Développons des villes plus vertes

Avez-vous déjà songé aux coûts générés par une station de bus en matière d’énergie et en quelle mesure ce coût énergétique répercute sur les gaz à effet de serre et par conséquent sur notre monde ? Parce que SUDOE STOP CO2 ((http://www.sudoe-stopco2.eu/)oui !48 stations de bus et trains du sud-ouest européen font parties du réseau du projet, avec l’objectif de réduire leur facture énergétique et avoir un impact environnemental moindre. Au travers de modèles BIM et de l’échange de bonnes pratiques entre les stations, SUDOE STOP CO2 nous permet d’avoir des villes plus propres et eco-friendly.