Interreg Sudoe - Programme Interreg Sudoe

Journal d’un(e) volontaire

Depuis octobre 2017, le Secrétariat conjoint du programme compte sur l’appui d’un volontaire Interreg pour promouvoir et contribuer à la capitalisation de ce dernier. Cette initiative, financée au travers du Fonds Européen de Développement Régional sous le programme « Interreg Volunteer Youth » offre la possibilité à des jeunes d’entre 18 et 30 ans d’avoir une expérience de volontariat au sein d’un Secrétariat d’Un programme Interreg ou d’un projet pendant une durée maximum de 6 mois. Ainsi, ces jeunes contribuent à la diffusion d’information sur les bénéfices de l’intégration territoriale européenne sur le terrain, au travers d’actions de communication, appuyant les valeurs fondamentales de l’UE tels que la solidarité ou la coopération, comme indiqué dans la Charte de Solidarité de l’UE, à laquelle a adhéré notre Programme. 

Le 2 octobre dernier, Claudia Guzzon a integré le Secrétariat conjoint du Programme Interreg Sudoe. Au cours de cette expérience, cette jeune italienne de Marano Lagunare (Friuli Venezia Giulia) contribuera à illustrer les résultats des projets approuvés au cours des différentes programmations et à diffuser les bénéfices de la coopération transnationale dans l’espace Sudoe.

Claudia Guzzon

Au travers de cette section, Claudia nous racontera son expérience au sein du programme. Nous vous souhaitons un bon voyage avec notre nouvelle collaboratrice !


SANTANDER, 03 NOV 2017

ET VOICI INTERREG SUDOE!!!

Mes premières semaines comme reporter Interreg au Secrétariat Conjoint du Programme Interreg Sudoe étant écoulées, il est grand temps de partager mes premières impressions concernant mes débuts qui ont été plutôt intenses. J’emploie le terme « intense” car il y a deux semaines aussi que j’ai participé à l’évènement « IVY (Interreg Volunteer Youth) Get Together », tenu à Bruxelles et qui s’est avéré être une superbe occasion pour rencontrer d’autres volontaires Interreg et les organisations impliquées dans cette initiative

… Mais commençons par le début… 

Lorsque j’ai décidé de présenter ma candidature au programme IVY il y a quelques mois, deux aspects de l’initiative ont particulièrement retenus mon attention : l’idée de promouvoir la coopération au-delà des frontières et la mise en exergue de la dimension sociale/humaine d’Interreg. Et maintenant que j’ai débuté dans mes fonctions, je peux confirmer que pour le programme Sudoe l’approche humaine est primordiale. D’ailleurs mon rôle pour les mois à venir est étroitement lié au besoin et à la volonté d’illustrer comment le programme – et les projets financés par son biais, améliore la vie des gens. En vue de sensibiliser aux résultats d’Interreg Sudoe, je me chargerai principalement de la capitalisation des résultats tant des projets que du programme en général.  D’une part, je mènerai des recherches concernant l’impact des projets approuvés au cours des dernières années en portant une attention particulière à l’impact tangible sur le territoire et les populations ; d’autre part, je mènerai une étude sur la capitalisation du programme lui-même afin d’adapter la stratégie mise en œuvre et la rendre plus visible. Le plus palpitant de cette recherche c’est que je serai au contact des différents partenaires de projets et j’aurai l’opportunité d’obtenir des impressions et ressentis en provenance du cœur même des projets. D’une certaine façon, en étant en contact avec des acteurs-clés impliqués dans la promotion du programme, j’en apprendrai davantage sur comment celui.ci est perçu aux différents niveaux. Les résultats de mon travail seront présentés et discutés lors d’un grand événement de capitalisation qui aura lieu l’année prochaine. En complément de ce travail de capitalisation, je prends également part à la plupart des activités et réunions du secrétariat comme un membre à part entière de l’équipe. C’est une excellente opportunité pour en apprendre davantage sur Interreg et plus particulièrement, la coopération dans le sud-ouest européen. L’équipe Sudoe est tout simplement géniale et a tout fait, dès le début, pour que je me sente comme l’un des leurs. Et en ce qui concerne Santander, que puis-je dire ? Je dois avouer que je ne connaissais pas du tout cette partie de l’Espagne avant d’arriver. Cependant, je suis, par nature, fascinée par les villes côtières. Peut-être car je proviens d’un endroit similaire en Italie. Je découvre encore la ville mais ça m’a l’air d’être un endroit calme et agréable où il fait bon de vivre donc vraiment, je ne peux pas me plaindre.

En résumé, ça a été un début très positif. J’espère profiter au maximum de cette expérience si enrichissante ! Je vous maintiens informé(e)s :)

 

Baie de Santander


SANTANDER, 20 DEC 2017 

Ça travaille sur la capitalisation 

Comme je vous l’indiquais dans mon dernier post, ces dernières semaines, j’ai élaboré des questionnaires en rapport avec les deux études que je mène sur l’impact des projets Sudoe et les besoins  des acteurs-clés du programme.

Après une analyse interne minutieuse, les questionnaires proposés ont été envoyés aux Autorités nationales du programme pour commentaires. Afin d’atteindre davantage de personnes et faciliter la compréhension de l’objectif de ces études, les enquêtes seront lancées dans les trois langues principales du programme (espagnol, français et portugais). C’est pourquoi, il est primordial de tenir compte de ces commentaires et adapter les questions suivant les spécificités de chaque langue ; ce qui s’avère un véritable défi. Nous sommes d’ores et déjà en train de travailler la version finale des deux questionnaires pour qu’ils soient prêts d’ici Noël, l’idée étant de lancer les enquêtes en début d’année.

Mises à part ces études, au cours des dernières semaines, j’ai aussi contribué à d’autres activités de communication comme la réalisation d’une vidéo promotionnelle du programme. Il s’agit de ma première vidéo ! :-)

Avec Andréa, la responsable de communication du Secrétariat conjoint, nous avons participé au deuxième atelier Cap&Com, organisé à Bilbao le mois dernier par Interact. Cet évènement a réuni des collègues de différents programmes Interreg et a été une excellente occasion pour échanger des idées en vue d’améliorer la communication et la capitalisation des résultats d’Interreg. Parmi les thématiques abordées, les diverses sessions ont porté sur comment relier les résultats d’Interreg au changement des politiques et sur le storytelling comme outil-clé pour faire prendre conscience du potentiel d’Interreg. Agnes Monfret, chef de communication de la DG REGIO était aussi parmi nous pour réaliser une présentation sur la stratégie de communication et le plan d’action de la DG. Son intervention s’est conclue avec une mention spéciale à l’initiative Interreg Youth, motivant les participants afin qu’ils accueillent des volontaires dans leur organisation respective ce qui d’ailleurs a été une belle promotion pour IVY.

Le mois dernier, j’ai aussi eu l’opportunité de découvrir des endroits incroyables en Cantabrie et au Pays Basque : la merveilleuse plage d’Arnia, la ville historique de Santillana del mar, la belle œuvre de Gaudi « El Capricho » à Comillas et l’ermite de San Juan de Gaztelugatxe sur la côte de Biscaye. Cet endroit a vraiment beaucoup à offrir !

D’ici peu, je serai de retour en Italie pour passer Noel avec ma famille et mes amis mais je serai de retour début janvier pour vous en dire un peu plus sur les enquêtes et autres choses. :)